Manger végé : Effets secondaires Part.3

landscape-1799006_1280.jpg

Le végétalisme aide à réduire le vieillissement prématuré et le risque de maladie

16 septembre 2008

Dans une étude publiée par The Lancet Oncology, Dean Ornish, M.D., et ses collègues ont constaté que les changements de style de vie complets, y compris avec un végétalisme faible en gras, augmentent la capacité du corps à lutter contre le vieillissement prématuré, le cancer, les maladies cardiaques et autres maladies chroniques. 24 hommes participant à une étude de cancer de la prostate ont changé pour une alimentation végétale et a ajouté des techniques quotidiennes d’exercice et de relaxation.

Parmi les autres effets bénéfiques qui ont été signalés précédemment, l’intervention a conduit à des niveaux accrus de télomérase, une enzyme qui protège et répare l’ADN. Les taux sanguins de télomérase ont augmenté en moyenne de 29% au cours de l’étude.

Source : ici / Etude : ici

Deux nouvelles études ajoutent des preuves que les produits animaux augmentent le risque de cancer, alors que les aliments végétaux le réduisent

20 avril 2007

Une étude publiée dans l’International Journal of Cancer a évalué le rôle des nutriments diététiques et le risque de cancer de l’endomètre chez 1 204 nouveaux patients atteints de cancer de l’endomètre et 1,212 femmes sans cancer en Chine. Les résultats ont montré que ceux qui consommaient le plus de produits animaux avaient près de quatre fois le risque de cancer, comparativement à ceux dont l’alimentation était principalement composée de végétaux. Le risque de cancer a augmenté à mesure que les protéines et les graisses provenant des produits d’origine animale ont augmenté.

Une deuxième étude, du Journal de l’Institut national du cancer, a examiné l’association entre le risque de cancer du sein post-ménopausique et l’apport alimentaire de lignanes végétales (un œstrogène végétal trouvé dans certaines variétés de fruits, de légumes et de produits céréaliers). Parmi ceux qui consommaient le plus de lignane végétal, l’incidence du cancer du sein était de 17% inférieure à celle des personnes qui consommaient le moins.

Source : ici / Etude : ici ici

beans-260210_1280.jpg

Les haricots sont bénéfiques pour la santé cardiaque

8 avril 2014

L’ajout d’une demi-tasse de haricots par jour à l’alimentation peut réduire significativement le taux de cholestérol LDL (ou «mauvais»), selon une nouvelle méta-analyse publiée par l’Association médicale canadienne.

Les chercheurs ont analysé les données de 26 essais contrôlés randomisés, dont 1 037 participants, et a constaté que le cholestérol LDL a chuté en moyenne de 5 % après avoir consommé une demi-tasse de haricots par jour sur une moyenne de six semaines. Ils continuent à suggérer que l’ajout de haricots à l’alimentation peut être un moyen simple d’améliorer la santé du cœur.

Source : ici/ Etude : ici

Le végétalisme réduit l’inflammation de l’organisme 

9 décembre 2014

Le végétalisme peut réduire l’inflammation, selon une étude publiée en ligne dans Nutrition Research. Les chercheurs ont examiné l‘apport en éléments nutritifs pour 63 personnes en surpoids ou obèses selon une alimentation végétalienne, végétarienne, pesco-végétarienne ou omnivore.

Ceux affectés aux groupes vegan ou végétarien ont consommé plus de fibres et moins de cholestérol et de gras saturés. Ils ont également connu des scores inférieurs d’inflammation par rapport à ceux sur les alimentations non végétarienne ou semi-végétarienne. Une alimentation riche en fibres et faible en matières grasses peut prévenir et aider à traiter les maladies chroniques liées à l’inflammation, y compris la polyarthrite rhumatoïde, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et certaines formes de cancer.

Source : ici / Etude : ici

close-up-72296_1280.jpg

Les légumineuses réduisent le risque de cancer colorectal

22 avril 2015

L’ajout de légumineuses à votre alimentation peut réduire votre risque de cancer colorectal, selon une méta-analyse publiée dans Scientific Reports. Les chercheurs ont examiné 14 études englobant 1 903 459 participants. Ceux qui consommaient le plus de légumineuses, en particulier de soya, présentaient le plus faible risque de cancer. Les chercheurs attribuent de nombreux avantages pour la santé des légumineuses et des effets protecteurs aux fibres alimentaires et aux protéines, de fortes quantités de vitamines B6 et E et une forte concentration d’isoflavones qui inhibent la croissance des cellules cancéreuses.

Soure : ici / Etude : ici

Le végétalisme inverse les maladies cardiaques

1er juillet 2014

Un nouveau rapport de recherche confirme que les maladies cardiaques peuvent être considérablement amélioréesvoire inversées – par une alimentation végétale. Les chercheurs de cette étude ont orienté 198 patients atteints de maladies cardiovasculaires sur une alimentation exempt de poisson, de viande, de produits laitiers et d’huiles ajoutées. Parmi les 89 % des participants qui ont suivi le régime alimentaire, 81 % ont amélioré leurs symptômes et ont connu moins de complications d’une maladie cardiaque.

En outre, ces participants ont perdu une moyenne de 8.5 kilos tandis que 22 % ont vu un inversement complet de leur état. Cette étude a utilisé un programme de formation nutritionnelle qui a éliminé à la fois les huiles ajoutées et les produits d’origine animale.

Source : ici / Etude : ici apple-1590131_1280

Traduction : Mel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s